Déco nature, créations en bois flotté

Decouvrez mes créations en bois flotte : lampes, fauteuil, tableaux, galets, cadres, mobiles, serre livre, dessous de plat, photos et commentaires, et publiez vos creations en envoyant vos photos

vendredi 2 décembre 2005

Bienvenue sur mon blog

Bonjour,
Sur les plages de la Charente-Maritime, je ramasse souvent du bois flotté lors de balades en été ou pendant l'hiver, le plus souvent après des grandes marées.

Je stocke petits et gros morceaux de cette matière que je trouve belle et pleine de sens... portée ainsi par la mer... et laissée sur la plage. Bref, elle m'inspire et me donne envie de créer des objets très divers mais jamais déterminés à l'avance. De retour à la maison dans mon atelier, je classe les morceaux par taille, grosseur et couleur. En fonction de l'inspiration, parfois plusieurs semaines après, j'assemble, scie, colle... ainsi lampes, mobiles, trophées, et autres petits objets prennent forme.

Dans ce modeste blog, je vous propose de regarder quelques unes de mes réalisations. Mon objectif est de partager cette passion avec tout ceux qui le voudront bien. Je consacre la rubrique "Vos idées à l'affiche" à cet effet. Bonne navigation et surtout n'hésitez pas à me laisser vos commentaires  ou vos suggestions pour améliorer ce blog !

A bientôt

Posté par Sami17 à 02:03 - Edito - Commentaires [34] - Permalien [#]

Commentaires

  • merci Sami 17

    Merci tu es une personne fort sympathique et généreuse d'après ce que je vois sur ce blog .
    bonne soirée
    françoise

    Posté par citron vert, mercredi 2 avril 2008 à 22:56
  • Bienvenue dans le monde virtuel

    Enfin un blog...
    Très bonne idée, tes réalisations sont très sympas...
    On aime beaicoup les mobiles, la lampe de chevet et les mouettes. Dans notre région les 'pigeons' seraient plus de circonstance... lol

    Je viendrai voir régulièrement les nouveautés.

    Biz
    Manou et Tophe

    Posté par Tophe78, samedi 10 décembre 2005 à 22:43
  • Super idée Sami

    Je connaissais pas mal de tes réalisations, mais je trouve ton idée de les partager super. J'ai adoré l'affiche de Boulogne et la nouvelle applique murale. Que d'idées ! Tu aurais dû mettre le fauteuil aussi, parce quy'il est assez impressionnant.
    En attendant tes nouvelles créations, Biz de
    Niklo

    Posté par niklo, dimanche 11 décembre 2005 à 09:07
  • Bonsoir,
    J'arrive au hasard via canalblog, et je trouve l'idée bien sympa! !j'ai particulièrement apprécié l'applique et le cadre. J'aime aussi le bois flotté et les galets polis par la mer, chacun d'entre eux raconte une histoire(mais je suis pas très bricoleuse!). Bonne continuation!

    Posté par Lali, dimanche 11 décembre 2005 à 21:40
  • FELICITATIONS

    Féliciatations Sam pour ce blog et toutes ces idées déco... dès que j'ai mon nouvel appart vous venez sur BX refaire ma déco sans problème... vous serez logés et nourris gratis en échange
    Continues c'est trop chouette!!!!

    Posté par marie, lundi 12 décembre 2005 à 12:56
  • bravo

    salut Sam,
    je suis agréablement surprise de découvrir un blog sur le bois flotté. J'aime beaucoup le style de tes réalisations et je trouve cela très sympa de nous faire part des créations d'autres internautes et de nous communiquer tous ces liens. Je fabrique moi-même des objets de décorations en bois flotté (tu comprends mon engouement pour ton blog) et depuis peu j'ai ouvert un site internet : www.augredesmarees.com
    si jamais tu veux y jeter un oeil !
    a +
    Gwen

    Posté par gwen, mardi 17 janvier 2006 à 14:39
  • ton bois ramassé continue a voyager !

    la valeur de la chose est celle que l on veut bien lui donner ... un petit morceau bois, un caillou qui a roulé , un grain de sable , un bout de cordage ... qui traine ici et là ... son histoire devient la tienne en passant entre tes mains .
    Que de bonheur de créer ...
    a bientot
    Niab 97212 st joseph FWI
    www.niab.fr.st

    Posté par Niab, samedi 21 janvier 2006 à 22:23
  • FELICITATIONS

    BONJOUR
    Je viens de decouvrir à l'instant ton site et je n ai qu'un seul mot SUPER !!!MOI aussi je me régale dans le création avec le bois flotté.Habitant dans le sud et au bord de la mer je passe mes we le long des plages pour dénicher comme aux puces!!!du bois flotté .

    Posté par VALOU, samedi 25 février 2006 à 19:35
  • Une autre adepte !

    Félicitations, nous partageons la même passion !
    C'est en regardant des sites comme le tien que j'ai créé mon propre blog. On est peu nombreux à partager cette passion (en matière de réalisation j'entends) et quelque part, ça ne me dérange pas ! il faut préserver les quelques sites de ramassage encore sauvages, plus y a de circulation donc plus il y a d'interdictions, de dégradations et moins de choix bien entendu ! c'est égoïste sans doute mais c'est aussi ce qui fait l'originalité ! Je prends quand m^^eme un risque de provoquer de nouvelles aspirations à certains en les affichant à tous, mais bon....c'est mon côté généreux.......A bientôt

    Posté par Willow, jeudi 16 mars 2006 à 13:24
  • La même passion

    Couple d'artiste Arlésiens, les bois flottés flottés et les verres dépolis sont notre passion

    Posté par A Flots Perdus, dimanche 19 mars 2006 à 19:42
  • Merci

    Tout d'abord, je trouve génial que vous ayez eue l'idée de faire ce site sur le bois flottés, de plus ou les passionnés peuvent communiquer.
    Ensuite, merci de nous avoir mis dans les sites a visiter (petit hic, si vous pouviez changer le titre et mettre à la place de "bois flottes" le nom de notre site "A flots Perdus", A pour Alain et F pour Florence, ce serait l'idéal).
    Et pour finir, ceci dit, rien ne vaut une balade en hiver sur le bord de mer, là, d'ailleurs, où nous allons nous rendre demain toute la journée pour glaner du bois flottés
    A Flots Perdus
    F Rizzo et A Rangon
    Couple d'artistes Arlésiens

    Posté par A Flots perdus, vendredi 24 mars 2006 à 17:25
  • Glaner et créer

    "Le sac et le ressac, le mouvement de l'inspiration libre."
    Glaner les "rendus de la mer", voilà une belle affaire : La chasse aux trésors. Avoir a chaque pas la chance de trouver bien plus que ce que l'on est venu chercher en oubliant les contingences de la vie collé au plus prêt de la nature, être un être minuscule mais pouvant exercer un choix : celui ci celui là, et se sentir à la fois au milieu de la mer et sous les ombrages des grands arbres, quel bonheur. Artistiquement, ce sont ces sensations là, cette émotion que nous voulons faire partager en métamorphosant ces "bruts de mer" - cependant, sculptées avec une finesse inouie par les éléments naturel - en objets fonctionnels qui eux aussi nous renvoient à notre condition d'humain ; une lampe, un bougeoir, pour avoir de la lumière, avoir moins peur de l'indiscible, de l'obscurité ; un miroir pour pénêtrer dans l'introspectif, s'identifier mais aussi pour la notion de "double", le reflet, le passé, un passage... il y a là, au travers du bois flotté (l'équilibre dans le déséquilibre lui donne des possibilités plastiques infinis) de quoi créer et partager un univers tout à fait ancré dans l'histoire, donc moderne et... pas prétentieux. Ce bois "perdu" - les vieux disent en camargue "le bois de lune" parce qu'il brille de manière étrange les nuits de pleine lune - nous est donné, les "travailler" pour leur donner leur juste valeur esthétique, les réinsèrer dans "le monde" - il ne faut pas l'oublier - est un geste citoyen qui s'inscrit dans la thématique du développement durable. Le Bois flotté a mille facettes et cet art est neuf, aucun maître, aucune référence pour freiner l'imaginaire. Créeons.
    A Flots Perdus

    Posté par A Flots perdus, dimanche 26 mars 2006 à 22:12
  • Plages sauvages (les dernières ?)

    Les Bois Flottés :
    Lorsque nous allons chercher du bois flottés, il nous faut faire plus d'une vingtaine de kilomètres entre Arles et la mer sur une route départementale au travers de la camargue puis prendre un chemin cahoteux nommé "Digue à la mer" pendant 4 kilomètres avant d'atteindre le village des pêcheurs. Un village de cabanes fait de bric et de broc sis a quelques mètres du rivage. Là, il faut rouler dans l'eau entre mer et marais car la mer a tendance en hiver a épouser le marais et a créer des chenaux plus au moins profond que l'on peut traverser que si l'on connaît bien l'endroit - il nous arrive parfois d'avoir l'impression d'être au milieu de la mer - puis, enfin, la délivrance : la plage désertique a perte de vue, immense où l'on laisse notre véhicule pour continuer a pied car les chenaux sont trop profonds pour les traverser et le sable étant très mol, il est facile de s'y enfoncer jusqu'au bas de caisse et d'y laisser la voiture. Equipé de sacs nous marchons parfois jusqu'à 5 a 6 kilomètres au bord de l'eau en évitant de ramasser du bois, juste en le repérant de yeux, afin d'éviter de trop se charger avant le chemin du retour car ce n'est qu'une fois arrivé le plus loin possible que nous commençons a le ramasser. Nous passons donc la journée (en prévoyant un casse-croute que nous mangeons a l'abri de quelques dunes où côté nord perdure de la gelée blanche par grand mistral) a marcher, se pencher, charger un sac, marcher, se re-pencher, charger un sac, et ainsi de suite jusqu'à ce que nos sacs débordent, ce qui parfois - malgré le fait que le bois flotté est léger (pourquoi est-il si léger ? si quelqu'un connaît la solution, nous aimerions bien le savoir)- pèse au bout des bras. Ce bois parfois pour un non initié a triste allure, ses formes obturées par le sable, rongé, mangé par les vers, mouillé, sûr qu'il ne paraît bon que pour le feu, mais nous - avec l'expérience - nous savons ce qu'il cache : Une esthétique fluide et torturée qui une fois révélée aura la puissance des plus belles sculptures. Le soir venu, nous quittons la plage et avons l'impression de ramener un trésor chez nous.
    Les verres dépolis :
    Nous les trouvons ailleurs qu'en Camargue, plus au sud, sur des plages de galets, là où les digues sont nombreuses et où les gens aiment a jeter des bouteilles à la mer qui une fois malaxées par le sac et le ressac reviennent sur le rivage en éclats dépolis. Ces verres dépolis brillent dans l'eau et - au risque de nous mouiller les pieds - c'est là que nous allons les prélever. Cette quête est longue mais jamais fastidieuse car nous avons alors l'impression de trouver des bijoux aux couleurs, vertes, blanches, oranges, jaunes et parfois violettes.
    Ce sont ses deux principaux éléments que nous marions pour créer nos objets en y ajoutant parfois et de manière parcimonieuse d'autres matériaux rendus par la mer, du fer rouillé, des coquillages, de l'os et des crustacés.
    Il est aussi important et "éclatant" de glaner qu'ensuite de créer.
    A Flots Perdus

    Posté par A Flots Perdus, jeudi 30 mars 2006 à 15:29
  • bois floutté

    C'est en vagabondant sur la toile en quête d'idéal que je suis tombé sur votre blog. Quelle ne fut ma surprise d'observer que ce bois flotté que je brule au bord des plages lors de nos barbecue du dimanche sert de support à vos créations. Certes, ces objets sont fort jolis, ils allient le récupérable au pratique, mais je vous demande néanmoins de cesser là le pillage des plages! Souhaitez-vous vraiment que mes amis et moi allions couper de vigoureux pins afin de constituer les braises qui cuieront nos merguez? Laissez donc ce bois flotté où il est et rendez-le à sa vocation première, celle de combustible.
    Veuillez donc cesser sous peine d'astreinte.
    G. Grassens

    Posté par georges grassens, vendredi 31 mars 2006 à 13:30
  • Le sac et le ressac. Le mouvement de l'inspiration libre (suite...)

    le sac et le ressac - Le mouvement d'inspiration libre (suite...)
    Le bois flotté demande a celui qui le "travaille" d'être un maximum respectueux de son esthétique sculptée par le temps et les éléments naturels. Il possède une grâce dans l'équilibre/déséquilibre qui ne demande pas grande transformation, suffit de le marier a ses congénères ou/et a d'autre matériaux "brut de mer", de quelque part le "restaurer", le valoriser, pour qu'il renaisse sous la forme de création artistique. Ce matériau renvoie a la nature, au voyage, il porte en lui une part de mystére, de hasard et est un "bout" d'un environnement naturel qu'on peut emporter, transporter (non sans mal souvent...) chez soi. Cet objet de partage est aussi "marqueur" d'une histoire, il rappelle la mer, les plages et a quelle période de notre vie nous étions en contact avec elles, avec qui, dans quel but...
    A Flots Perdus

    Posté par A Flots Perdus, lundi 3 avril 2006 à 10:23
  • Le cimetière des éléphants

    2001, mon amie qui ne connaissait pas ce lieu dit "du bout du monde", le premier jour où je l'ai menée sur les plages sauvages provencales camarguaises - au fur et a mesure que l'on s'approchait de l'embouchure du rhône et que les bois flottés échoués sur le sable se faisaient de plus en plus nombreux, enchevêtrés, avec de grands arbres intègres où s'amoncellaient de tout petits morceaux de bois (leurs enfants ?) - m'a dit rêveuse : "Ce lieu me fait penser au cimetière des éléphants !"
    A Flots Perdus

    Posté par A Flots Perdus, vendredi 7 avril 2006 à 16:16
  • Face à la mer

    Ce sont les derniers jours où nous pouvons aller glaner du bois flotté avant que les plages soient envahies de vacanciers. Nous avons trouvé ce lundi sur la plage située entre les saintes maries de la mer et Aigues-Mortes un énorme morceau de bois avec deux jambes, un sexe pointu et un torse tranché en son milieu. Une demi-heure a été nécessaire pour creuser deux trous assez profonds et dix bonnes minutes pour le hisser et le planter debout sur ses jambes. Magnifique, le résultat valait l'effort consenti. Il était tellement imposant que l'on pouvait passer facilement entre ses jambes. Un chien venu de nulle part a pissé à ses pieds, marquant ainsi son territoire et bénissant du fait, notre oeuvre. Si j'avais eu un jardin assez grand, sûr, je l'aurai emporté pour l'exposer tel quel, il nous trouaient les yeux ce bois. Malheureusement, c'était impossible : Nous n'avons pas de vaste jardin et puis nous étions assez chargés. D'ailleurs, pour s'arracher de cette plage, il a fallu pousser la voiture, les deux roues avant étaient plantées jusqu'à la garde.
    Conclusion : On a poussé et on a laissé sur la plage cette énorme sculpture naturelle, face à la mer.
    A Flots Perdus

    Posté par A Flots Perdus, mercredi 19 avril 2006 à 16:33
  • Face à la mer

    Ce sont les derniers jours où nous pouvons aller glaner du bois flotté avant que les plages soient envahies de vacanciers. Nous avons trouvé ce lundi sur la plage située entre les saintes maries de la mer et Aigues-Mortes un énorme morceau de bois avec deux jambes, un sexe pointu et un torse tranché en son milieu. Une demi-heure a été nécessaire pour creuser deux trous assez profonds et dix bonnes minutes pour le hisser et le planter debout sur ses jambes. Magnifique, le résultat valait l'effort consenti. Il était tellement imposant que l'on pouvait passer facilement entre ses jambes. Un chien venu de nulle part a pissé à ses pieds, marquant ainsi son territoire et bénissant du fait, notre oeuvre. Si j'avais eu un jardin assez grand, sûr, je l'aurai emporté pour l'exposer tel quel, il nous trouaient les yeux ce bois. Malheureusement, c'était impossible : Nous n'avons pas de vaste jardin et puis nous étions assez chargés. D'ailleurs, pour s'arracher de cette plage, il a fallu pousser la voiture, les deux roues avant étaient plantées jusqu'à la garde.
    Conclusion : On a poussé et on a laissé sur la plage cette énorme sculpture naturelle, face à la mer.
    A Flots Perdus

    Posté par A Flots Perdus, vendredi 21 avril 2006 à 16:18
  • Le sac et le ressac / L'os du bois

    La maussade météo nous a bien aidée ce week-end car nous avons pû dimanche aller de nouveau chercher du bois flotté sans rencontrer âme qui vive. Le temps était nuageux a notre départ d'Arles, puis miracle, le ciel s'est découvert a l'approche de la mer. Nous avons laissé la voiture là où le sable pouvait supporter son poids et sommes - sac au dos remplis de victuailles pour le repas de midi et de sac plastique pour le transport - partis a pied marcher longuement sur la plage jusqu'à ce que notre ventre criant famine nous impose une pause a l'abri des dunes qui conservaient la châleur du soleil. Quel bonheur d'être là, de songer face à la mer a ce bonheur loin de l'effervescence du monde, de sentir le vent, le soleil sur notre peau et de n'entendre que le sac et le ressac et le rire de quelques mouettes passer au dessus de nos têtes. Par chance, un "coup de mer" était survenu la semaine précédente et les bois flottés étaient nombreux couchés sur le sable, trop nombreux presque, car malgré plusieurs voyages nous ne pouvions ramener tous ceux qui arrêtaient nos pas de glaneurs - c'est là que le premier choix s'impose,la première émotion, le fait de les glaner change la destinée de ces bois dont il ne reste que l'os, épurés, mangés de sel, bois morts auxquels nous redonnons vie, pauvres os qui ont triste figure masqués par le sable et qui une fois "restaurés", marriés entre eux et sertis de verres dépolis font la nique aux plus belles sculptures.
    En fin d'aprés-midi, nous sommes rentrés de la plage assez exténués mais heureux, les épaules étaient douleureuses d'avoir porté tant de poids mais la tête était si lègère d'emporter autant de trésors dans notre atelier.
    A Flots perdus
    05/2006

    Posté par A Flots perdus, mardi 9 mai 2006 à 16:21
  • venez nous rejoindre

    je sous de douarnenez(29)et nous organisons des draderies les 20.07.2009 et 10.08.2009 de 8h30 a 19h ainsi que des nocturnes les 21 et 28 .07.2009 et les 04 et 11.08.2009 seriez-vous interesse de venir parciciper ou peut-etre connaissez vous quelqu'un qui le serait?
    merci de me tenir informer
    j'aime bien ce que vous faites
    marylene

    Posté par plays, lundi 6 juillet 2009 à 15:28
  • Les expositions 2006 A Flots perdus

    Les Expositions "A Flots Perdus" 2006
    Expositions en cours :
    - Exposition du 6 juin 2006 au 31 août 2006 a Arles, 60 rue du 4 septembre - 13200 Arles. Ouverture a partir de 16h sauf week-end et jours fériés
    - L'exposition a l'Installation, 49 rue voltaire, 13200 Arles a été reconduite jusqu'au 31 août 2006. Ouverture tous les jours de 10h a 19h

    Expositions à venir
    - Exposition au Festival Bigoodays - Brussieu 69690 les 17 et 18 juin 2006
    - Exposition a l'Hôtel Atrium 1 rue Emile Fassin "Les lices" du 01 octobre 2006 au 31 octobre 2006

    Posté par A Flots perdus, mercredi 7 juin 2006 à 15:42
  • Même passion

    Bonjour, je suis tombé sur votre site par hasard et vraiment bravo de mettre tout cela en ligne pour faire partager cette passion. Je ramasse également des bois flottés depuis des années,sur les plages de l'océan, sur la presqu'île du cap Ferret d'où mon père est originaire....résident en région parisienne, j'en ai accumulé quelques dizaines , du plus grand au plus petit... pour l'instant mes réalisations se bornent à des encadrements (miroir, tableau de mon épouse) et des étagères (style petite étagère à épices dans la cuisine) mais je compte me lancer pour de bon cette année.. j'espère trouver un peu de temps dans les semaines qui viennent pour vous envoyer quelques photos...encore bravo pour vos réalisations et votre initiative..et sans doute à bientôt..

    Posté par vincent, mercredi 21 octobre 2009 à 20:33
  • Une fan

    Bonjour, je trouve l'idée du blog très sympa.
    Moi aussi, j'adore travailler le bois flotté, ça ne coûte rien et le modèle est toujours unique.
    Comme j'habite en Gironde je trouve mon bois sur les bords de la Garonne.
    Si vous souhaitez quelques photos pour votre blog je peux vous en transmettre.

    Bonne création.
    Et encore bravo pour votre blog !
    Jocelyne

    Posté par Joce, mardi 20 juin 2006 à 09:34
  • Bravo pour votre travail !

    Dans l'ensemble, j'aime beaucoup ce que vous faites, bravo encore !
    Passionnée par la nature et la mer en particulier, moi aussi, j'y puise mon inspiration !
    Amitiés, MARMARA
    http://avossouhaits.centerblog.net/
    http://isadeco83.forumactif.net/

    Posté par MARMARA, mercredi 11 novembre 2009 à 06:59
  • Proposition

    Bonjour , je viens de me lancer dans la collecte et fabrication d' objets en bois flottés , comment faire pour apporter sur le blog quelques unes de mes toutes récentes "créations "
    Je trouve l' idée de ce blog très interréssante et valorisante
    A vous lire
    Cordialement
    Coco17

    Posté par COCO17, mardi 5 octobre 2010 à 15:04
  • bravo ;-)

    Bonjour, très beau cite sur le bois flotte avec de très belles créations ;
    Depuis quelque temps déjà je passe mon temps a faire des tableaux, lampes
    et plein d’autre petites décorations bois, mais par manque de place et a force de les offrir
    a mes amis j’ai mis quelque photos de mes créations dans un blog pour les faire connaîtrent( fait par ma fille)
    et si possible les vendre.
    Si vous voulez prendre quelques photo pour les exposée sur votre cite se sera
    avec grand plaisir de les partagées avec vous et d’autre internautes et aussi avoir votre avis sur mes modestes créations
    je vous donne l’adresse de mon blog car pour l’envoie des photos j’ai pas encore l’adsl et l’informatique et moi !!!????
    de plus vous pourrez copier celle qui vous plaisent
    merci
    cordialement jorge
    http://boisflotte.skyblog.com

    Posté par joleon, jeudi 28 septembre 2006 à 10:48
  • demande d'astuces!!!

    Bonjour et bravo pour toutes ces magnifiques creations!! j'aimerai savoir qu'elles sont les techniques d'assemblage pour des cadres ou miroirs?? colles,clous,vis???? merci de bien vouloir me repondre j'ai hate de commencer a realiser aussi des objets!! j'ai deja fais le plein de bois y'a plus qu'a!!! bye et encore merci !!

    Posté par franck, jeudi 5 octobre 2006 à 19:27
  • bonjour

    bonjour, je m'appelle Audrey et je commence cette année à m'intéresser aux création de bois flotté, et je suis heureuse d'être tombé sur ce site, les créations sont superbes!! j'habite à Perpignan, j'ai commencer mon stock de bois ramassé sur la plage, et je me demandé si il fallait traiter le bois contre les termites, où alors, si je pouvais le laisser tel quel? merci, dans l'attente de vos réponses, à bientôt, cordialement, audrey

    Posté par audrey, jeudi 17 février 2011 à 11:48
  • Bravo!

    Bonjour,

    Félicitations pour votre site qui est vraiment bien conçu! J'ai créé un annuaire de blogs et si vous souhaitez vous y inscrire voici l'adresse: http://netblog.webtoweb.fr !

    Bonne continuation

    Posté par xav, jeudi 26 octobre 2006 à 22:26
  • est on obligé de traiter le bois avant de créer

    Posté par mu, mercredi 22 novembre 2006 à 22:03
  • bonjour, cet année j'ai mis l'accent sur les cadeaux de noel fais par moi meme, et comme j'habite à 500m de la mer je me suis tout naturellement mise à ramasser du bois flotté. cependant je suis novice en la matière: faut il traiter le bois? merci pour ce site super !

    Posté par lor, samedi 25 novembre 2006 à 15:16
  • Réponse à Lor

    Bonjour,
    J'utilise le bois flotté bien sec, et le laisse sécher si besoin quelques semaine c'est le seul traitement que je fais !

    Posté par sami 17, dimanche 26 novembre 2006 à 18:00
  • Bonjour,
    En collaboration avec office tourisme du Targonnais, nous organisons un marché de noel au profite de l'assocation l'Etoile de Martin les 13/14 déc.
    Le stand est gratuit et les exposants reverseront ce qu'ils souhaitent en fonction de leurs ventes à l'association via notre intermédiaire.
    Ce marché à lieu à Targon dans les chais du Chateau Vermont.
    N'hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressé.
    Cdt
    Aude

    Posté par Tuttiscrap, dimanche 12 octobre 2014 à 22:56
  • categorie professinnelle

    bonjour ; lors de la creation artistique en bois flottes ; et donc de la vente de ces objets quel stautut faut-il avoir ??? merci d'avance

    Posté par le chatelain, lundi 17 septembre 2007 à 22:45

Poster un commentaire